XENOTHERA finance son traitement anti-Covid pour 7 millions d’euros

Grâce à un financement d’un montant total de 7M€, XENOTHERA accélère les procédures de son candidat-médicament anti-Covid-19 nommé XAV-19 et prépare son essai clinique de traitement des patients en début d’hospitalisation.

Un pas en avant dans le traitement du Covid-19. La biotech nantaise XENOTHERA annonce un financement de 7 millions d’euros, notamment grâce au soutien de l’Etat à hauteur de 2,3 millions d’euros, non dilutifs via le dispositif French Tech Bridge géré dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (PIA) par Bpifrance.

L’histoire de la boîte

XENOTHERA est créée en 2014 par Odile Duvaux, accompagnée par les professeurs Jean-Paul Soulillou et Jean-Marie Bach. XENOTHERA est une spin-off de l'Institut de Transplantation Urologie et Néphrologie (ITUN) de Nantes.

Le concept qui cartonne 

XENOTHERA développe des médicaments biologiques innovants dans le domaine de l’immunologie. Sa plateforme technologique est bâtie sur une double expertise de génétique animale et de maîtrise de l’immunologie. L’entreprise possède un portefeuille complet de produits, dont le premier, le LIS1, un immunosuppresseur dans la transplantation, est en essai clinique depuis 2019. XENOTHERA a lancé fin mars le premier lot clinique de XAV-19, un candidat-médicament anti-Covid, afin de donner l’accès le plus rapidement possible à cet espoir de traitement.

L’invest’ à la loupe

En plus du soutien de Bpifrance à hauteur de 2,3 M€ via le dispositif French Tech Bridge géré dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (PIA), une subvention de 2,1 millions d’euros de l’Union européenne, via son programme de recherche et d’innovation Horizon 2020, vient d’être accordée à XENOTHERA. Ces montants s’ajoutent aux subventions de 500 000 euros déjà réunies, et à une levée de fonds de 2,8 millions d’euros auprès des actionnaires actuels pour soutenir son développement sur l’ensemble de ses programmes.

La vision de l’avenir 

XENOTHERA souhaite optimiser la mise en place de son traitement, en préparant les essais cliniques et la production à grande échelle de son médicament contre le Covid-19 dans l’objectif d’établir un dispositif de réaction rapide en cas de nouvelle épidémie virale grave. « Les quantités sont suffisantes pour le démarrage de l’essai clinique, projeté fin juin comme nous l’avions indiqué dès le mois de mars ; un planning ambitieux que XENOTHERA arrive à maintenir jusqu’ici, en dépassant les obstacles éventuels », explique Odile Duvaux, présidente de XENOTHERA.

L’œil de l’invest’

 « XENOTHERA a contacté Bpifrance pour permettre l’accélération des essais cliniques de son produit contre le Covid-19. Nous avons naturellement tout mis en œuvre pour accompagner la société dans les meilleurs délais et sommes ravis d’avoir pu finaliser cette opération qui devient la première du dispositif French Tech Bridge. », explique Muriel Prudent, chargée d’investissement chez Bpifrance.

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil

À LIRE ÉGALEMENT

Pour aller encore plus loin.