Uzer lance MonTri, une appli pour mettre fin aux erreurs de tri

Zéro carbone, zéro déchet, zéro plastique... Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à agir pour la planète, à l'image de Uzer qui développe l'application MonTri, un outil digital mis à disposition des collectivités locales pour leurs habitants. Objectif zéro... erreur de tri !

Le chiffre : 20 %. Soit la part de Français qui trient moins de 60 % de leurs déchets recyclables*

« Ceux qui, aujourd'hui, ont un vrai intérêt à améliorer les performances de tri sont les collectivités », lance Clément Castelli, fondateur avec Paul Alarcon de la start-up Uzer. Et pour cause, les erreurs de tri coûteraient chaque année près de 40 millions d'euros pour la seule filière des emballages. Après avoir misé des années sur la poubelle de tri connectée, le duo d'entrepreneurs a récemment pivoté en lançant MonTri. Son idée : mettre à disposition des collectivités un outil grand public sur le tri complet et adaptable aux spécificités locales. Et pour cela, rien de tel qu’une application mobile. Pour Clément Castelli, MonTri est appelée à devenir le « Citymapper des déchets » ! Mode d'emploi.

Etape 1 : Scanner les emballages

Avec son smartphone, l'utilisateur scanne depuis l'application le code-barres des emballages. Instantanément, MonTri lui délivre toutes les informations sur la marche à suivre dans sa commune. L'appli est alimentée par un « super guide de tri » intégré. Pas de code barre ? Pas grave, MonTri dispose aussi d'un moteur de recherche. Il est également possible de trouver les calendriers de collecte, faire une demande de ramassage d'encombrants ou encore signaler un dépôt sauvage. « Nous personnalisons ce guide en ajoutant, par exemple, les initiatives locales en matière de réemploi, de réparation ou de reprise », explique Clément Castelli.

Etape 2 : Suivre l’impact environnemental des déchets

L'application développée par Uzer génère des indications sur l'impact environnemental de votre consommation via l'analyse des déchets. « Pour chaque produit scanné, nous indiquons l'équivalent carbone économisé grâce au tri », détaille le dirigeant de la start-up francilienne. Le dashboard fournit aussi des informations sur la part de plastique contenu dans le produit. A côté, un système de badges renforce l'aspect pédagogique. Mais ce n'est pas tout, car l'équipe de Uzer a ajouté une brique santé et nutrition à MonTri, en délivrant des informations nutritionnelles sur le produit consommé. Un deux-en-un malin.

Etape 3 : Changer les habitudes des utilisateurs

C'est l'objectif ultime : via le geste du tri, sensibiliser à l'urgence de consommer autrement et de rejeter moins de déchets. L'équipe de Uzer a intégré dans son guide des calls to action et travaille à la création d'un futur indicateur de recyclabilité. « Prenez l'emballage de la brique de lait de type Tetra Pak, c'est une horreur à recycler. La pédagogie et l'accès à des alternatives sont essentiels pour changer les habitudes », estime Clément Castelli. Pour motiver le trieur, la start-up a enfin développé localement des partenariats caritatifs du type « 100 emballages triés, un repas solidaire offert ».

Résultats : Sur les deux sites pilotes en France où a pu être déployé l’application, la réduction des erreurs de tri a atteint 50 %, selon une étude menée par Suez et Citéo. En septembre, ce sera au tour de l'intercommunalité Est-Ensemble, en banlieue parisienne, de proposer MonTri à ses habitants.

*Etude Ifop pour Suez, juin 2019.

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil