Dans la série #DansNotreJargon, Bpifrance vous explique un mot, un concept de l’écosystème entrepreneurial. Aujourd'hui, on décrypte ce qu’est la « Green IT ».

De prime abord, il peut sembler difficile de réussir à mêler écologie et informatique. C’est chose faite grâce à l’arrivée d’une nouvelle tendance de ces dernières années : la Green IT, l’informatique verte et durable, qui vise à lutter contre la pollution numérique.

Green IT : réduire la pollution numérique générée par les systèmes d’information

L’informatique durable représente l’ensemble des technologies visant à réduire l’empreinte écologique, environnementale et sociale des technologies d’information et de communication (TIC). Pour atteindre ces objectifs, la green IT veut limiter la consommation d’énergie, de gaz à effet de serre, réduire l’empreinte carbone et démocratiser les pratiques écoresponsables.
Cela passe par un grand nombre de mesures, comme l’utilisation de la vidéoconférence pour réduire les déplacements en voiture ou en avion, la réduction d’énergie des processeurs, faire le tri de ses emails ou encore privilégier l’utilisation de matériaux recyclés. L’informatique durable concerne aussi bien les pratiques des entreprises que celles des particuliers.
La pollution numérique est plus que jamais au cœur des débats, notamment en raison de la multiplication des outils technologiques ces dernières années. Selon l'ADEME, les émissions de CO² des systèmes informatiques sont dues pour moitié au fonctionnement d'internet (transport et stockage des données, fabrication et maintenance de l'infrastructure du réseau) et pour moitié à la fabrication d’équipements informatiques (ordinateurs, smartphones, tablettes, etc.).

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil