Toutes les semaines, Bpifrance sélectionne pour vous un chiffre ou une tendance qui fait l’actualité. Focus aujourd’hui sur les emballages, qui se devront d’être demain toujours plus écologiques.

Les distributeurs français mobilisent 3,4 M€ par an pour rendre les emballages de leurs produits plus écologiques. La principale raison de cette transition ? C’est ce que veulent les consommateurs et ce qui motive leurs achats, davantage même que la qualité des produits.

Emballages recyclables : un défi pour les distributeurs 

Une étude de Bazaarvoice interroge des distributeurs européens sur leurs efforts de transition écologique, concernant notamment les emballages plastiques. L’impact sur l’environnement représente d’après eux le plus grand défi vis-à-vis de la perception qu’ont les consommateurs de leurs produits. La qualité desdits produits n’arrive qu’en seconde place du classement, suivie par la livraison, la taille et l’origine des composants.

En réaction, 75 % des responsables marketing disent investir dans de « meilleurs » matériaux d’emballage, un chiffre qui monte même à 81 % pour la France. L’étude souligne cependant que, si 88 % des distributeurs ont effectivement l’intention de faire évoluer leurs processus, ces intentions n’aboutiraient que dans 13 % des cas. Un indicateur des difficultés probables pour réussir la transition.

C’est d’ailleurs le second point de l’étude : la majorité (53 %) des répondants européens décrivent une situation dans laquelle ils doivent négocier avec tous les acteurs de leur supply chain pour faire évoluer leurs emballages. Pour ce faire, ils disent s’appuyer en priorité sur deux arguments :

  • Les avis des consommateurs, qui influent dans 90 % des cas sur les discussions entre distributeurs et fabricants/fournisseurs ;
  • La législation, avec près d’un tiers des entreprises qui considère qu’elle constitue un levier important, et qu’elle devrait évoluer dans l’avenir.

Réduction des déchets : une attente pour les consommateurs

Une seconde étude, de Pro Carton, permet de confirmer l’importance de la question des emballages plastiques aux yeux des consommateurs. Pour 68 % des Européens, les enjeux de l’écologie à aujourd’hui plus d’impact sur leurs achats qu’il y a 5 ans, et 74 % précisent même que la médiatisation autour des effets polluant des emballages plastiques a eu une influence sur leurs habitudes d’achat.

En termes d’actions, ce sont ainsi près de 2 consommateurs sur 3 qui recyclent plus aujourd’hui qu’hier, et 1 sur 2 qui privilégie les emballages écologiques.

L’étude s’intéresse également aux avantages perçus des matériaux utilisés. Les consommateurs considèrent ainsi que les matériaux les plus aisément recyclables sont, dans l’ordre :

  • Le carton rigide (45 % des votes),
  • Le verre (32 %),
  • Le plastique (15 %),
  • Le fer (9 %).

Si une conclusion optimiste s’impose, c’est bien la montée en puissance de la volonté de recycler, et la prise de conscience tant des consommateurs que des entreprises. Prise de conscience qui se traduit par des actions concrètes. Un dernier chiffre pour s’en rendre compte : 3,3 millions de tonnes d’emballages ménagers recyclés en 2016, d’après les chiffres Ecoemballage, ce qui correspond à 2,1 millions de tonnes de rejet de CO2 évités. Un très bon score !

Sources : How marketers measure up against their biggest challenge yet – Bazaarvoice
Que pensent vraiment les acheteurs? – Pro Carton
Rapport Annuel 2016 – Ecoemballage

A propos du chiffre de la semaine

Le chiffre de la semaine, c’est un chiffre sélectionné pour vous chaque semaine par nos équipes. Issu de l’actualité, il porte sur des thèmes relevant de l’entreprise, tels que le financement, l’investissement, l’internationalisation, l’innovation, le développement durable, la transition numérique…

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil

À LIRE ÉGALEMENT

Pour aller encore plus loin.