L’assurance santé Alan a été annoncée par CB Insights comme l’une des prochaines licornes. La start-up a récemment levé 50 millions d’euros et compte bien s’inscrire comme référence de l’assurance 100 % digitale.

« Tout ça valide notre stratégie et les convictions qui nous ont poussés à lancer Alan il y a 4 ans », affirme Jean-Charles Samuelian, co-fondateur de l’assurance santé 100 % digitale. Au début du mois de juin, l’entreprise a été classée parmi les futures licornes mondiales par CB Insights. Deux mois auparavant, la société levait 50 millions d’euros pour poursuivre la digitalisation du secteur. Portrait d’une entreprise qui symbolise le renouveau des assureurs.

Alan assure sa croissance

Quelques mois après sa création en 2016, Alan devient la première assurance indépendante à obtenir un agrément d’assureur depuis 1986. D’abord à destination des entreprises, elle étend son offre aux indépendants en 2017 puis propose en septembre 2019 un service adapté aux métiers de l’hôtellerie-restauration. « Aujourd’hui, nous couvrons 80 000 personnes dans 5 500 entreprises », se réjouit le cofondateur. En janvier 2020, au même moment où elle intègre le Next40, elle générait 50,5 millions d’euros de revenus, plus du double par rapport à 2019. L’entreprise qui dépoussière le secteur de l’assurance a su surfer sur la vague du digital pour se démarquer de ses concurrents. « Pour nous, le digital n’a pas été, et n’est pas une finalité mais un moyen – sans doute le meilleur aujourd’hui – pour simplifier le rapport à la santé ».

Le confinement n’a fait que confirmer cette théorie. La société a proposé aux entreprises clientes des services gratuits de méditation, de téléconsultation et de gestion de déconfinement. « Cette crise a agi comme un catalyseur des bienfaits de la digitalisation dans la santé », souligne Jean-Charles Samuelian à Challenges.

La plateforme d’accès aux soins et d’assurance santé en ligne s’est penchée pour apporter une solution qui facilite l’accès aux soins tout en étant remboursé rapidement. « Nous avons créé Alan parce que nous constations que le système de santé était bloqué […] Complexités pour trouver le bon médecin, avoir un rendez-vous dans des délais acceptables, se faire rembourser en temps et en heure, gérer toute la paperasse associée. Nous nous sommes fixés pour objectif de briser cette logique, d’abord en matière d’assurance ; et demain sur la santé en général », assure Jean-Charles Samuelian.

Des ambitions sans frontières

Son avancée technologique lui a permis de rassembler plus de 125 millions d’euros lors de diverses levées de fonds. C’est l’une des raisons qui a convaincu l’algorithme de CB Insights de miser sur la start-up française comme l’une des 50 futures licornes. Grâce à ces financements, l’entreprise ambitionne de devenir une référence en Europe. « Après l’ouverture de deux nouveaux bureaux en Espagne et en Belgique cet été, notre objectif est de nous implanter dans de nombreux pays européens dans les 5 prochaines années ».

À court terme, la société souhaite continuer à développer ses services de santé et les rendre encore plus accessibles pour ses clients. « Nous voulons qu’ils puissent utiliser l’application pour accéder à des informations instantanées lorsqu’ils se préoccupent de leur santé, trouver des praticiens et communiquer avec eux, ou encore recevoir des conseils de santé personnalisés et proactifs », détaille le cofondateur.

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil

À LIRE ÉGALEMENT

Pour aller encore plus loin.