Depuis Clermont-Ferrand, Afyren innove pour construire un monde sans pétrole

Zéro carbone, zéro déchet, zéro plastique... Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à agir pour la planète, à l'image d'Afyren, une deeptech qui produit pour l'industrie des solutions biosourcées substituables aux molécules pétro-chimiques habituelles.

« Nous sommes en train de faire rimer écologie et industrie », s'enthousiasme Nicolas Sordet, à la tête d'Afyren. Pépite de la nouvelle chimie verte française, la startup deeptech fondée en 2012 à Clermont-Ferrand est aujourd'hui en passe d'industrialiser sa production. 

Le chiffre : 13 millions*. C'est le nombre de barils de pétrole utilisés chaque jour par la pétrochimie et l'industrie pour fabriquer des produits finis

Son ambition : remplacer certaines molécules pétro-sourcées habituellement utilisées dans l'industrie, à l'impact carbone élevé, par des acides organiques naturels. Le tout dans une démarche circulaire et respectueuse de l'environnement. Mode d'emploi.

Etape 1 : Trouver de la matière première biosourcée

Après de longues recherches, Afyren a finalement jeté son dévolu sur les co-produits de la betterave sucrière, abondants en France. C’est à partir des parties de la plante non-utilisées dans un but alimentaire qu'Afyren synthétise ensuite des biomolécules à destination des industriels. La société offre ainsi une deuxième vie à la pulpe et la mélasse de la racine, et de nouveaux débouchés circulaires aux agriculteurs locaux.

Etape 2 : Fabriquer les molécules

Grâce à son savoir-faire en micro-biologie et chimie verte, Afyren utilise une technologie fermentaire à faible impact environnemental afin de créer sept acides organiques, autant d'ingrédients utilisés couramment dans l'industrie. On retrouve ces molécules dans la nourriture animale comme antimicrobien, dans la conservation des aliments, la fabrication de lubrifiants de moteurs ou encore de vernis à ongle. Mais Afyren va plus loin encore dans la circularité : les résidus du processus de fermentation « retournent au sol sous forme d'engrais propres », explique Nicolas Sordet.

Etape 3 : Produire à échelle industrielle

Sûre de sa technologie, Afyren franchit cette année une étape décisive. A l'automne, elle doit lancer la construction de son usine Neoxy, à Carling Saint-Avold (Moselle), dans le cadre d'un joint-venture** industriel avec Bpifrance à travers son fonds « Sociétés de Projets Industriels » (SPI). La capacité de production de la bioraffinerie pourrait atteindre 16 000 tonnes par an dès 2022. Afyren affiche désormais des ambitions européennes et mondiales, mais toujours dans une approche durable : « Nous cherchons en permanence l'équilibre entre compétitivité industrielle et respect de l'environnement, affirme Nicolas Sordet. Nous essayerons toujours de sourcer en local, au plus proche des sites de production, pour limiter notre impact environnemental global ».

Résultat : Une réduction de l'empreinte carbone

Les 7 produits d'Afyren présentent une empreinte carbone en moyenne trois fois plus faible que celle de leurs équivalents pétrosourcés. « Une analyse de cycle de vie nous a permis d’établir, sur cette base, que notre production permettra une économie de 25 000 tonnes d’équivalents CO2 par an », révèle le PDG de la jeune société auvergnate.

 

Nicolas Sordet, CEO d'Afyren sur le Deeptech Tour

Depuis le mois de septembre 2019, Bpifrance part à la rencontre des chercheurs et des doctorants afin de créer des ponts entre le monde de la recherche et celui de l'entrepreneuriat. Nicolas Sordet sera l'ambassadeur de l'étape clermontoise de cette tournée des campus le 13 octobre prochain

Prises de paroles, workshops, rencontres entre acteurs de l'écosystème.
Découvrez ces formidables opportunités avec le Deeptech Tour en 100 % digital.

*- Source OECD/IEA 2018

**- Joint-venture, ou coentreprise, est un terme qui désigne la coopération entre plusieurs entreprises indépendantes afin de réaliser un projet commun.

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil