Automatique & Industrie porte haut l’ingénierie française en Arabie Saoudite

La PME grenobloise, spécialisée dans l’ingénierie et le logiciel en automatisme, vient de se voir confier la gestion de la distribution du kérosène du nouveau terminal de l’aéroport de Djeddah en Arabie saoudite. Un contrat d’une valeur de 1,3 million d’euros, le plus gros jamais signé par l’entreprise. 

Une forte expérience internationale

Pour Automatique & Industrie, qui pèse 5,1 millions d’euros de chiffre d’affaires et emploie 69 salariés, cette signature vient récompenser de nombreux efforts à l’international.
L’entreprise rhônalpine est en effet active sur les marchés d’Europe centrale et de l’Est (Roumanie, Hongrie), d’Afrique (Algérie, Djibouti, Gabon, Mali), d’Asie (Philippines, Thaïlande), d’Amérique du Sud (Uruguay), d’Australie et du Proche- et Moyen-Orient (Syrie, Iran, Dubaï). En Arabie saoudite même, forte de son savoir-faire, la PME avait déjà gagné pas moins de quatre contrats pour quatre aéroports différents avant de remporter le marché de Djeddah, devançant, pour l’occasion, ses concurrents américains et suédois.

Le succès des PME françaises en Arabie saoudite

Ce n’est d’ailleurs pas la seule société hexagonale à s’activer dans ce pays. 4 000 entreprises françaises exportaient en 2012 vers l’Arabie saoudite. Parmi elles, on recense 36 % de PME et 24 % d’ETI pour un total de 1,75 milliard d’euros, soit 54 % du chiffre d’affaires réalisé par l’ensemble des sociétés françaises sur place. À l’évidence, le marché saoudien est loin d’être réservé aux seuls grands groupes.

A noter

Bpifrance accompagne l'entreprise grenobloise en innovation depuis plusieurs années.

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil